Vous êtes ici - Home - Cala Biriala

Cala Biriala

Essayez d' imaginer comme il est beau et comme il est gratifiant quand on se plonge dans l'eau cristalline, quand on se détend sur les plages presque désertes entourées du vert et parfumé maquis , de chênes verts et de genévriers séculaires, quand on lit un livre en silence absolu et on se bronze ou encore quand on prend de magnifiques photos semblables à des cartes postales. La crique qu' on va décrire maintenant a toutes les qualités requises pour vous satisfaire .


Cala Biriala ( appelé en sarde Bilaricocco) se trouve entre Cala Mariolu (Ispuligidenie) et Cala Sisine.

Cette crique aussi, comme les autres qui sont distribuées le long de la côte du Golfe d'Orosei, reste gravée dans les souvenirs pour l'eau limpide aux reflex cristallins, pour sa plage d'une couleur qui tire sur le rose, pour la végétation touffue qui pousse derrière elle , dont elle prend son nom, composée de chênes verts et genévriers survécus à la déforestation réalisée par les charbonniers toscans qui ont travaillé ici jusqu' aux années '60.

Biriala se caractérise pour son petit arc en grès, qui ferme la crique sur la gauche de la plage, dont la couleur qui tire sur le rose est due au matériau rocheux Le parcours pour la rejoindre à pied engage beaucoup plus que celui de Cala Sisine et de Cala Goloritzè et il s'insère parmi les chemins fixés dans un des plus célèbres et engageants trekking d'Italie: «Il selvaggio blu», qui pourtant ne fait pas halte dans la crique.

Les amateurs du trekking pourront la rejoindre après une heure et quarante minutes de marche partant d'une localité qui se trouve le long de la rue pour Cala Sisine, appelé «Ololbissi».

D'ici on continue l'excursion vers «Serra Ovra», dès qu' on l'a dépassé vous vous trouvez en face à un des plus beaux bois de chênes verts et genévriers survécus à la déforestation des premiers années du 1900. Entre l'étonnement et l'admiration pour ce que vous aurez vu jusqu'ici, continuez votre marche jusqu' à la célèbre plage, qui apparaitra à vos yeux, plus belle que jamais, dès qu' on a dépassé la touffue végétation.
Voilà, en face à vous, un des plus beaux coins de la Sardaigne: Cala Biriala.

Vues les nombreuses difficultés qu' on peut rencontrer dans le chemin pour rejoindre la crique on vous conseille de demander un appui aux guides locales, grâce à eux un dur trekking peut être à la portée de tout le monde. Donc sac à dos, appareil à photo et on va pour Cala Biriala.

Recherche

A+ A++ Reset